Err

Tricots sur mesure

Un bonnet sur mesure

Voici un exercice classique de la réalisation d'un bonnet homme, sur mesure.
 
Le client me sollicite pour tricoter, à l'identique, un bonnet qu'il adore porter. La forme, la largeur, la longueur tout convient, c'est SON bonnet. A force d'être porté, le bonnet s'use et puis il y a les lavages. Le temps de laver le bonnet préféré il n'y a en a pas d'autre.
D'où l'idée de faire tricoter un second bonnet, à l'identique.
 
Souvent on m'envoie un photo, avec, en commentaire, "voilà, c'est ça" et à moi de jouer.
Je demande un minimum de précisions, comme l'épaisseur, les mesures et c'est parti.
 
Cette fois, j'ai pu rapidement disposer du bonnet pour en faire un patron plutôt complet, ce qui n'est pas toujours le cas.. Plus le patron est précis et complet et plus l'execution sera simplifiée. Pour cela il faut penser à tout relever, toutes les mesures, les changements de mailles, quand on passe des côtes au jersey, par exemple. Il faut repérer tous les détails et bien sûr les diminutions ou les augmentations et penser à tout mesurer.
Quand le client reprend son bonnet qui sert de référence il faut être sûre d'avoir tous les éléments.
 
Et voici la réalisation qui commence.
 
D'abord, l'incontournable échantillon pour estimer le nombre de mailles nécessaires.
Il est toujours indispensable de tricoter un échantillon avant tout. Même si on voit mieux comment se développe le tricot quand on a tricoté plusieurs centimètres avec le nombre de mailles au complet. Et il arrive que le tricot soit trop large ou trop étroit. Et il faut alors défaire et recommencer. Mais c'est ça le tricot, on tricote, mais ça ne va pas alors on détricote pour recommencer.
L'échantillon donne une indication de départ mais ce n'est pas toujours suffisant.
 
Le tricot à la main est un travail d'endurance, une course de fond.
Il arrive aussi que l'échantillon indique bien le bon nombre de mailles, dans quel cas il est inutile de recommencer. Il n'y a plus qu'à progresser d'après le patron que l'on a dessiner au début du projet.
On tient compte des changements de points, s'il y en a, on augmente ou diminue des mailles si le travail le prévoit.
 
Lors de la prochaine publication on verra l'évolution de ce bonnet tricoté main...
Rédigé le  2 déc. 2020 9:30  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site